Deux points nodaux entourent la déclaration politique de Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, sur une éventuelle dépsychiatrisation via sa sortie des « affections de longue durée » de la classification de la Sécurité sociale. L’une concerne le statut médico-légal de la psychiatrie (en quoi la psychiatrie est-elle compétente ?) et le statut de « maladie mentale » apte à distinguer le sain du pathologique, le « normal » de « l’anormal ». Dépsychiatrisation ou déclassification administrative de la prise en charge ? Comment vont être régulées les transitions médico-chirurgicales et juridiques ? Que « dépsychiatrise-t-on » derrière cette déclassification, s’interroge la communauté trans ?

en ligne http://historypsychiatry.com/2010/02/17/transsexualisme-et-psychiatrisation/

Publicités